archive

LES JOLIES CHOSES

Le givre du matin puis le soleil, un peu. Très déçue par Meaulnes au théâtre, à peine
moins par Pierre et le Loup. Je retiens le bruit de l’orchestre qui s’accorde et les drôles
de costumes des chasseurs. Un peu de vin avec Elsa, une grande table en Formica rouge
puis une assiette ThaÏ avec du tofu. Relire le poème de Prévert avec les escargots qui vont
à un enterrement. { ci-dessous le bocal rempli des bonbons de mon enfance et le beau
portefeuille que j’ai reçu en cadeau après la perte de mon porte-carte une nuit de novembre }

Publicités

Dormir peu. Soigner ma gorge sur les conseils de Lucie, avec du citron, du miel, du
gingembre et l’huile essentielle de Ravintsara qui vient de
Madagascar. Mélanger beaucoup
de beurre et de sucre glace à du bon chocolat pour faire quelques truffes. Faire partir par
La Poste une guirlande et une carte pour Thomas. Retourner seule au cinéma, apprécier le
visage et le rôle de Carey Mulligan, pleurer juste pour la dernière scène, que j’aimerais bien
revoir en boucle.
{ ci-dessous mes hautes chaussettes et lacets moutarde de chez Bonpoint
reçus à Noël et mon gros et beau nouvel agenda 2019 arrivé d’Australie }

Ma grand-mère, la maman de mon papa, est toute faible dans son lit d’hôpital. Je suis
allée la voir en bus, c’est rapide, finalement. Sa voisine de chambre m’a dit qu’elle m’avait
bien parlé, j’ai dû la fatiguer, elle a dû faire un effort, je la vois rarement. La nuit, je rêve à
ma grand-mère maternelle, celle qui est déjà partie. Je rêve de sa maison, celle où on
prenait le goûter chaque fin d’après-midi une fois que le bus nous avait ramenés de l’école.
On remontait la route, on faisait attention pour traverser. Elle était entourée. Mais après nous
sommes devenus grands. { ci-dessous encore quelques bricoles fabriquées pendant les
vacances : les guirlandes de bateaux en papier à retrouver sur ma boutique Etsy par ici }

Marcher jusqu’à Saint-Ferjeux, le soleil qui apparaît derrière la basilique, le petit chemin
et ses murs de pierre. Beaucoup de photos et beaucoup de temps à trier. Je cherche à
me rappeler qui m’a raconté l’histoire du livre « l’homme-dé » un soir en terrasse il y a
quelque années. Je ne me rappelle pas. Écouter Yann Tiersen, souffler la belle bougie de
Noël qui sent le frais, offerte par Fanny et les enfants. { ci-dessous l’esperluette en métal
doré de mon bureau et la photo d’Aurélien Benoist achetée à Dole }

Des bouchées à la reine, du Mont d’Or, un poulet à quatre cuisses, de l’agneau, une
soupe de pois cassés. Un jeu de dé avec des têtes de mort, la sieste, des dessins animés,
Mary Poppins. Encore une montagne de cadeaux. Du gin fabriqué au Japon, une lampe
pour être moins fatiguée et les belles gravures d’Aurélien Benoist. La folie et la beauté
de Villanelle dans les huit épisodes de Killing Eve. Dormir du côté gauche pour épargner
ma clavicule. { ci-dessous mon tapis tout doux et des boucles rapportées de Varsovie }

J’ai terminé les quinze doudous que je prépare avec soin, patience et amour depuis
des semaines { photos ici }. J’ai aussi crée 5 cartes postales de fin d’année différentes,
vendues avec leur jolie enveloppe en kraft recyclé { photos ici }. Je vends tout ça ce
week-end juste à côté de mon nouveau bureau { informations sur l’événement ici }.
Nous sommes prêts, moi et mon petit stand. { Pour ceux pour qui Besançon est le
bout du monde, je mettrai toutes ces petites choses en vente sur Etsy très bientôt ! }

La buée bien compacte ce matin qui sort de la bouche et fait des nuages. Des clémentines
avec leur papier autour, beaucoup de prise de vues avec la belle lumière du soleil d’hiver,
toujours les préparatifs de la Sainte-Lucie qui me prennent beaucoup de temps. Une aller
et retour en vélo, les mains froides. Et se dépêcher d’aller retrouver une jeune amie. { ci-
dessous les papiers peints impressionnants de la belle marque australienne Jimmy Cricket,
un peu rétros, très chargés mais très féeriques ! }