archive

MES TRUCS

Vendre une de mes cartes postales pour une demande en mariage. Ma préférée, celle
avec la pieuvre. Recevoir un gros colis de jolies bières pour samedi. S’ennuyer devant
des danseurs et une chanteuse lyrique, doubler Damien par hasard en courant pour
attraper le tram. Aller chercher nos légumes et boire un Pontarlier en revenant. Se rendre
compte que je vis dans le même appartement depuis 6 ans en cherchant de vieux papiers.
{ ci-dessous mes vœux 2020, pour une belle nouvelle année épanouie & engagée ! }

Tenter de nouveaux collages, des transferts qui marchent plus ou moins bien, allonger
les jambes d’un cheval avec mes ciseaux et ma colle et chercher un crayon orange très
foncé au dernier moment. Préparer mon stand de marchande avec les jolies choses,
accueillir les gens et essayer de continuer à couper-coller dans mon bureau. { ci-dessous
les cartes de vœux éditées pour le marché de Noël de la Sainte-Lucie à Hôp Hop Hop,
mon joli lieu de travail. Et les nouvelles guirlandes de bateau préparées exprès. }

Le rythme qui s’accélère, les deux jours du week-end à travailler pour être prête.
L’accrochage un peu compliqué, chercher un cadre blanc au dernier moment, se
retrouver à boire une triple karmeliet au milieu d’une zone commerciale à la nuit
tombée. { ci-dessous mon affiche pour la nouvelle exposition collective des résidents
de Hôp Hop Hop. Vernissage ce soir, j’y expose six collages fraîchement crées qui
illustrent quelque uns de mes rêves, consignés dans des carnets depuis 2014 }

Mes vingt-cinq petites photos carrées qui sont achetées d’un coup. Plongée dans les
chiffres 2018. Des cheveux très très courts, comme il y a longtemps. Des ongles rouge-
fraise. Le soleil qui apparaît et disparait, Le tome 2 de Vernon Subutex qui va plus vite à
lire et la cuisine de
rillettes végé avec des lentilles et le vert des poireaux. { ci-dessous
les photos blanches exposées ici et visibles en entier là. Et un petit tee-shirt tout simple
avec des jolis pois irréguliers qui font comme un pelage de fauve imaginaire }

Ce matin le vent avait disparu. J’ai rêvé que j’écrivais le brouillon d’une lettre à Marie
au feutre jaune directement sur l’intérieur en daim de mon nouveau sac jaune. Dans la
rue de la Préfecture, un jeune employé de la mairie avec un chalumeau au bout d’une
tige et une bonbonne de gaz à roulettes. Je me suis arrêtée pour lui demander ce qu’il
faisait : il brûle les les mauvaises herbes qui sortent de la pierre. Nous nous sommes
souhaité une bonne journée.
{ ci-dessous mes vœux pour 2019, encore un petit gif qui
bouge pour une année spatiale & spéciale }

Ma grand-mère, la maman de mon papa, est toute faible dans son lit d’hôpital. Je suis
allée la voir en bus, c’est rapide, finalement. Sa voisine de chambre m’a dit qu’elle m’avait
bien parlé, j’ai dû la fatiguer, elle a dû faire un effort, je la vois rarement. La nuit, je rêve à
ma grand-mère maternelle, celle qui est déjà partie. Je rêve de sa maison, celle où on
prenait le goûter chaque fin d’après-midi une fois que le bus nous avait ramenés de l’école.
On remontait la route, on faisait attention pour traverser. Elle était entourée. Mais après nous
sommes devenus grands. { ci-dessous encore quelques bricoles fabriquées pendant les
vacances : les guirlandes de bateaux en papier à retrouver sur ma boutique Etsy par ici }

J’ai terminé les quinze doudous que je prépare avec soin, patience et amour depuis
des semaines { photos ici }. J’ai aussi crée 5 cartes postales de fin d’année différentes,
vendues avec leur jolie enveloppe en kraft recyclé { photos ici }. Je vends tout ça ce
week-end juste à côté de mon nouveau bureau { informations sur l’événement ici }.
Nous sommes prêts, moi et mon petit stand. { Pour ceux pour qui Besançon est le
bout du monde, je mettrai toutes ces petites choses en vente sur Etsy très bientôt ! }