archive

MODE, BEAUTÉ, SOIN

Des lasagnes aux carottes et les oignons qui piquent toujours autant les yeux. Des photos
d’objets blancs pour une future exposition, une ampoule qui manque et un rouge à lèvres rose
bio. Recevoir un colis surprise de Marie que je n’ai même pas encore eu le temps de lire, avec
du shampoing sec dedans fabriqué par ses soins. La soirée Jules Verne qui se rapproche trop
vite, un collage noir & blanc avec une pieuvre et des bottes de pluie. { ci-dessous mon squishy
en brique de lait rose trop mignonne et une crème de jour à la vitamine E The Body Shop }

Publicités

Écouter Anne Sylvestre un peu avant de partir tenir la recyclerie, en bas de mon bureau.
Attendre en essayant une perruque ou une veste, discuter longtemps avec les quelques
passants qui achètent des bricoles : bijoux, chemises ou jeux. Le temps qui passe vite,
finalement. La soirée au café au-dessus, l’ardoise, beaucoup d’amis. Et l’expo fantastique
de Benoît Huot, la route de Gray, le château, les magnifiques détails des démons. { ci-
dessous ma ceinture bien trop grande et le calendrier des thés de décembre dernier }

Damien qui passe à l’improviste pendant que je suis chez Virg, installée peut-être pour
une des dernières fois dans son canapé. Des litres de thé et deux petites bières. Une
salade vraiment géante avec des lentilles, de la betterave, de la mâche et de la feta.
Terminer The Bisexual et les difficultés de l’amour en français faute de mieux. Essayer
de maquiller un peu mon œil. { ci-dessous la belle bougie à l’odeur fraîche de chez
Skandinavisk offerte par Fanny et les belles boucles dépareillées de ma maman }

Commencer dans le bus le premier tome de Vernon Subutex emprunté à Rosario. Se
retrouver en zone commerciale et boire quelques bières avec mes anciens collègues,
pas si loin des bureaux dans lesquels on a passé tant d’années ensemble. Rire beaucoup
comme avant. Des mêmes choses. Partir à pieds le long du Doubs pour un après-midi
de travail et discussions à Velotte, rejoindre à nouveau Elsa dans sa cuisine, et regarder
plus tard un vieux film d’horreur.  { ci-dessous une serviette à abeilles dorées et le petit
cintre-trombone des chaussettes Bonpoint }

Dormir peu. Soigner ma gorge sur les conseils de Lucie, avec du citron, du miel, du
gingembre et l’huile essentielle de Ravintsara qui vient de
Madagascar. Mélanger beaucoup
de beurre et de sucre glace à du bon chocolat pour faire quelques truffes. Faire partir par
La Poste une guirlande et une carte pour Thomas. Retourner seule au cinéma, apprécier le
visage et le rôle de Carey Mulligan, pleurer juste pour la dernière scène, que j’aimerais bien
revoir en boucle.
{ ci-dessous mes hautes chaussettes et lacets moutarde de chez Bonpoint
reçus à Noël et mon gros et beau nouvel agenda 2019 arrivé d’Australie }

Des bouchées à la reine, du Mont d’Or, un poulet à quatre cuisses, de l’agneau, une
soupe de pois cassés. Un jeu de dé avec des têtes de mort, la sieste, des dessins animés,
Mary Poppins. Encore une montagne de cadeaux. Du gin fabriqué au Japon, une lampe
pour être moins fatiguée et les belles gravures d’Aurélien Benoist. La folie et la beauté
de Villanelle dans les huit épisodes de Killing Eve. Dormir du côté gauche pour épargner
ma clavicule. { ci-dessous mon tapis tout doux et des boucles rapportées de Varsovie }

Des fois, je fais un peu brûler le pain le matin, et le soir en rentrant l’odeur est toujours
là dans le couloir. Une pizza avec plein d’éclats de pistache, le faux Freddie Mercury
vraiment pas si mal puisqu’il permet d’écouter Queen pendant deux heures en Dolby©.
Choisir pendant de longues minutes un nouveau criterium de couleur rose et en 0,7mm.
{ ci-dessous mes superbes chaussures montantes en cuir de chez Georgia Rose
fabriquées en Italie et mon manteau qui me fait ressembler à un petit ours }