archive

MODE, BEAUTÉ, SOIN

Le train et les nombreux tunnels entre Lyon et Saint-Etienne. Retrouver les locaux
d’Ursa Minor, écouter Binaire, discuter attablés, rentrer sous les gros flocons de neige
avec Coco. Dormir dans la buanderie, aller plusieurs fois au Méliès, manger une râpée
à la fourme, une brioche aux pralines évidement. Jouer et rire beaucoup avec Doc,
le petit chien blanc. Repartir sous la pluie et le vent. { ci-dessous les fruits et légumes
aux belles couleurs d’hiver et mes quatre jolies bagues en or de la marque Lõu-yetu }

Publicités

Décembre. Le mois de mon anniversaire. J’ai ressorti les grosses moufles que je mettais
il y a 10 ans au Québec. Elles sont en laine doublée de polaire, et je peux utiliser mes doigts
car le bout est amovible. Je ne les avais jamais remises. Je suis bien au chaud. J’ai goûté
ce matin le premier sachet de thé du calendrier de l’avent Damman, noir, grand goût Russe.
Très parfumé. { ci-dessous le décalco étoile appliqué par Lou cet été à Dole et les différentes
robes de cette même période, sur le valet, quand le soleil entrait encore dans la chambre }

La Ville accroche déjà les décorations de Noël dans les rues. J’ai envie de clémentines
et de kakis. J’ai rapporté plein de bonnes choses des Frères Tang, eu des nouvelles de
Constance et rattrapé toutes les dernières émissions des Petits Bateaux pas encore
écoutées. J’aimerais aller au ciné, il y a plein de films qui m’intéressent mais je ne prends
pas le temps. { ci-dessous les nouvelles Kickers d’automne à poils et de toutes petites
cartes carrées en carton recyclé que j’ai fait imprimer gratuitement ! }

Partir à Paris avec Najat, le brouillard et le froid du voyage, le soleil à l’arrivée. Un Bò bún
avec Brice, un Airbnb en carton, pas mal de fous rires, les jolis immeubles en brique le long
de la Coulée Verte, pas mal de Earl Grey, un barman gentil qui s’appelle Hani, l’ancienne
salle de bal de l
‘Élysée-Montmartre, GY!BE et les frissons, un double cheeseburger, un mafé
aux légumes, une brioche à la praline, la tombe d’Alan Kardec et les drôles de hasards. 
{ ci-
dessous ma belle bougie en céramique vieux rose qui sent bon la figue et la bouteille du
parfum qui s’appelle Chloé
, avec aussi un ruban vieux rose }

Le matin en allant au bureau j’ai plein de soleil dans les yeux mais il réchauffe un peu.
Je discute avec l’électricien pendant qu’il travaille, il fait quelque blagues et me dit qu’il
était bon en dessin quand il était jeune. Au cinéma pour le décevant La Belle et la meute
avec mon cousin, sur mon tapis avec Najat nous mangeons des bricks aux deux poivrons.
{ ci-dessous un souvenir de l’été déjà disparu : la tâche ensoleillée crée par la grosse
porte d’entrée de la cour. Et les belles lettres gravées et dorées de la rue Charles Nodier }

Des petits bouts de soleil dans les yeux, l’odeur de la grenade, le matin sous la douche.
Un thé noir au goût de champignon. La peau de mon nez. Depuis cet été je porte un parfum
qui s’appelle Chloé. Le flacon est beau, je ne sens plus le fruit comme d’habitude, j’ai
l’impression d’être plus grande. Je planifie mes journées, j’ai déjà envie de nouvel agenda.
Le soir, j’écoute Crime et Châtiment en livre audio pour m’endormir. Ça marche bien.
{ ci-dessous sablés au citron et graines de sésame noir et mes bracelets dorés & bakélite }

Je recommence à noter mes rêves dans le petit carnet noir. Il y est question de rentrée
des classes et de chambres d’internat. Au bureau, une grosse libellule est venue se cogner
dans la fenêtre en face de moi. Je cherche pendant longtemps la forme d’un email à envoyer
bientôt. Je pédale pour aller voir Crash test Aglaé qui est drôle et triste à la fois, avec des
images et des plans très beaux comme je les aime. { ci-dessous les pulls d’intérieur pour
l’hiver dans la chambre blanche et les petits sablés gonflés au beurre salé }