archive

MODE, BEAUTÉ, SOIN

Commencer dans le bus le premier tome de Vernon Subutex emprunté à Rosario. Se
retrouver en zone commerciale et boire quelques bières avec mes anciens collègues,
pas si loin des bureaux dans lesquels on a passé tant d’années ensemble. Rire beaucoup
comme avant. Des mêmes choses. Partir à pieds le long du Doubs pour un après-midi
de travail et discussions à Velotte, rejoindre à nouveau Elsa dans sa cuisine, et regarder
plus tard un vieux film d’horreur.  { ci-dessous une serviette à abeilles dorées et le petit
cintre-trombone des chaussettes Bonpoint }

Publicités

Dormir peu. Soigner ma gorge sur les conseils de Lucie, avec du citron, du miel, du
gingembre et l’huile essentielle de Ravintsara qui vient de
Madagascar. Mélanger beaucoup
de beurre et de sucre glace à du bon chocolat pour faire quelques truffes. Faire partir par
La Poste une guirlande et une carte pour Thomas. Retourner seule au cinéma, apprécier le
visage et le rôle de Carey Mulligan, pleurer juste pour la dernière scène, que j’aimerais bien
revoir en boucle.
{ ci-dessous mes hautes chaussettes et lacets moutarde de chez Bonpoint
reçus à Noël et mon gros et beau nouvel agenda 2019 arrivé d’Australie }

Des bouchées à la reine, du Mont d’Or, un poulet à quatre cuisses, de l’agneau, une
soupe de pois cassés. Un jeu de dé avec des têtes de mort, la sieste, des dessins animés,
Mary Poppins. Encore une montagne de cadeaux. Du gin fabriqué au Japon, une lampe
pour être moins fatiguée et les belles gravures d’Aurélien Benoist. La folie et la beauté
de Villanelle dans les huit épisodes de Killing Eve. Dormir du côté gauche pour épargner
ma clavicule. { ci-dessous mon tapis tout doux et des boucles rapportées de Varsovie }

Des fois, je fais un peu brûler le pain le matin, et le soir en rentrant l’odeur est toujours
là dans le couloir. Une pizza avec plein d’éclats de pistache, le faux Freddie Mercury
vraiment pas si mal puisqu’il permet d’écouter Queen pendant deux heures en Dolby©.
Choisir pendant de longues minutes un nouveau criterium de couleur rose et en 0,7mm.
{ ci-dessous mes superbes chaussures montantes en cuir de chez Georgia Rose
fabriquées en Italie et mon manteau qui me fait ressembler à un petit ours }

Des portes ouvertes rigolotes et fatigantes, passer pour une couturière et mon bureau
rempli de gens qui passent. L’odeur des frites à midi devant le collège et ce podcast qui
parle justement de la nourriture de la cantine. Repenser aussi à la peau du lait trop bouilli.
Discuter pendant tout le trajet du train avec un jeune homme intéressé par la sociologie
en croquant ses figues séchées. Parler de nos différentes personnalités et rôles selon les
interactions. { ci-dessous mon chemisier fleuri et les lunettes de soleil à un euro }

Plein de nouveaux podcasts, ici ou . De trop gros marrons presque tous pourris, un
samedi après-midi entier à préparer une quinzaine de nouveaux doudous. Choisir les
tissus, découper. Puis tout emmener au bureau. Un vernissage de belles photos de
montagne, l’odeur de la soupe commune. Un tout petit peu de Macvin et rentrer sous
la pluie fine. Faire tomber par terre une fournée de cookies, et rater le dernier jour de
l’exposition de Plonk & Replonk. { ci-dessous beaucoup d’écharpes pour l’hiver qui
ne vient pas et ma robe aux toutes petites étoiles, comme les pâtes pour le bouillon }

Depuis ma nouvelle fenêtre je vois les contrôleurs attendre les bus qui passent. Il fait
nuit vite, il pleut. Chez moi, je fais la vaisselle pour me réchauffer les mains, je n’ai plus
le temps de cuisiner. Je mange des biscottes chez Xavier et des Balisto au bureau. Je
n’ai trouvé que des jaunes, je ne me rappelle plus quels sont mes préférés, je crois qu’il
y en a avec des raisins secs. { ci-dessous mes poires Conférence bio pour l’hiver, et un
très joli pull jaune ou orange selon la lumière en laine trouvé chez Naf-Naf }