archive

MODE, BEAUTÉ, SOIN

Une nouvelle étagère au bureau, très vite remplie. De la place pour mes dossiers, et
deux nouvelles lampes vertes. Un vieux sous-main en cuir, une grosse tasse ronde avec
un teckel noir. Jeter sans faire exprès mon antivol de vélo dans une grosse poubelle
jaune, s’en vouloir beaucoup puis tenter plutôt d’en rire. { ci-dessous mon pull léopard
tout doux qui est devenu bleu-vert bizarre après un accident de lavage. Et mes tissus
en cire d’abeille pour remplacer le film plastique dans la cuisine ou l’aluminium }

Retrouver Virg après plus d’un mois je crois. Un délicieux et gros gratin de côtes de
bettes et des serviettes en papier avec un teckel de Noël. Une réunion efficace, un
Mont d’Or, encore un sandwich au thon et un documentaire sur Radiohead. Ressortir
le bonnet gris, s’acheter un énième rouge à lèvre et faire une petite sieste. Des copains
pour le week-end. { ci-dessous un trio de poires de novembre et mes chaussettes
Boden avec des faisans dessus, j’en ai aussi avec des lapins et des renards }

Rater la friperie au café Hôp à cause du travail, encore de futurs beaux projets à venir,
et aussi des étiquettes pour la bière de François. Une pizza avec des figues et des petits
morceaux de noisette dessus, du tri dans mes podcasts, ceux que je n’ai jamais le temps
d’écouter. Aller chercher mes légumes à vélo dans la nuit, faire des photos de mes yeux
pour Paris. Une grosse coccinelle et un papillon de nuit. { ci-dessous un tee-shirt contre les
gens qui me fait rire et qui rend le prochain été encore plus loin. Et mes collants-étoiles }

Partir à vélo les deux pour la pause de midi dans l’immense parc vide de l’ancienne
Rodia, avec des bancs orange fluo. Manger une pomme, les épluchures convoitées
par les guêpes. Une future exposition en décembre qui va arriver tellement vite, mettre
en boucle ce magnifique morceau de Gil Scott-Heron et me préparer avec joie pour
un départ de trois jours à Marseille sous le soleil. Des figues séchées et des noisettes.
{ ci-dessous mon agenda 2020, rose poudré et ma dernière robe à manches longues }

La vraie reprise du travail, à la moitié du mois de septembre. Écouter les gens raconter
leur premier souvenir, chercher le mien. La jeunesse de certaines voix à la radio, la drôle
de pharmacienne qui finit ses conseils avec la voix qui monte comme si elle posait une
question. Aider Elsa pour la mise en page de son mémoire, deux quiches d’anniversaire.
{ ci-dessous un souvenir des soupes aux fanes de radis de l’été, comme un avant-goût
de celles d’hiver aux poireaux à venir et ma robe légère noire à pois blanc avec son col }

Les températures qui remontent un peu, tout doucement, choisir une carte postale pour
mon correspondant dont je n’ai pas eu de nouvelles de l’été, repasser par la bibliothèque
de conservation pour prendre deux cartes avec les perroquets joyeux à tête jaune dessinés
par Audubon. Préparer mon sac pour une petite semaine dans les villes de Rhône-Alpes,
Saint-Etienne, Grenoble et Lyon. Acheter des carambars, ceux au caramel. { ci-dessous
le sac en tissu rapporté de Bretagne début juillet et les sandales noires de l’été }

Plusieurs punaises qui rentrent chez moi, quatre verres de bons vins, un gros cookie
au chocolat avec des pépites de chocolat. Discuter un peu avec Chloé qui fait de la radio,
et échanger des mails avec Chloé qui a un gros chien blanc. Une super série du point de
vue d’un jeune musulman d’origine égyptienne à New-York. { ci-dessous mes belles nouvelles
chaussures en cuir de la boutique Etsy basée à Tel Aviv, pour le printemps et un joli petit
savon au thym et à la bruyère rapporté d’Irlande par mes parents avant l’été }

Une assemblée générale jusqu’à tard sous les arbres dans le grand jardin de Velotte,
avec les quelques poules. Une absinthe, deux jus de fruits, une pizza avec du fromage
fumé. Terminer un livre, commencer deux séries, une croûte forestière au milieu de la
foule, un requin gris pour ma collec’, une sonnette de vélo et la photo d’une inconnue.
Un dimanche soir de rentrée avec des crêpes. { ci-dessous, la belle baleine en plastique
abimée trouvée au vide-grenier en Bretagne et le beau top à motifs art déco des vacances }

Une expo au milieu des très vieux livres, une grande planche magnifique de John James
Audubon avec des petits perroquets joyeux à tête jaune et des planches Art Nouveau du
français Maurice Verneuil.
Une première glace à la pistache puis une glace très crémeuse
à la noisette. S’arrêter pour écouter une jeune chanteuse blonde qui s’accompagne au
piano, rencontrer Hélène, dormir beaucoup, attendre les sushis. { ci-dessous, un joli haut
satin trouvé à la recyclerie de Hôp Hop Hop et de la jolie vaisselle trouvée à Sostrene }

Se rendre compte que l’on aime passer l’éponge au sens propre comme au sens
figuré. Deux longs trains remplis et ravitaillés en eau. Les tuileries de Colette Magny
dans les oreilles, comme souvent. Refaire son lacet dans l’escalator. Partir en Bretagne
le vent, les coquillages, les chèvrefeuilles, le cri des mouettes et le poisson frais. Une
crêpe au caramel beurre salé, { ci-dessous mes nouvelles belles bagues Lou Yetu et
un grand saladier des cerises de la semaine dernière }