archive

VU, LU, ENTENDU

Mes chaussettes multicolores tricotées par ma maman, les petits crocus violets qui
sortent de la terre trempée et les canards qui dérivent dans le courant fort du Doubs.
Mes notes prises le soir dans mon lit qui disparaissent de mon téléphone, les conseils
de Pierre et les sushis à peine goûtés. Les yeux humides, le sommeil qui ne vient pas
et ma nuque très courte { ci-dessous un joli nouveau livre jeunesse trouvé en librairie :
Björn, six histoires d’ours et les fruits coupés pour le petit déjeuner }

Publicités

J’attends les moments sans pluie pour sortir mon nez dehors. Je scrute la fenêtre. Je rêve
que j’emprunte une moto, que je sais la conduire et que je roule longtemps. Je rêve aussi
que je rencontre Hayao Miyazaki par hasard en vacances et que je discute un peu avec lui
et son petit fils très souriant. 
J’écoute Blackbird en boucle, chantée par Paul McCartney.
J’essaie de la fredonner un peu{ ci-dessous ma toile cirée jaune et kitsch trouvée sur
Articopop et Le Féminisme expliqué et illustré à la petite Bédéthèque des savoirs }

Drôle de tourbillon de fin d’année. Les belles chaises du Vitra Design Museum et la
route du retour d’Allemagne sous le déluge. Des courses entièrement bio et préparer
des cookies pour le nouvel an en buvant déjà du champagne. Partir plus tard que
prévu jusqu’en Côte d’Or et faire un super repas. Le dortoir des copains, le vent qui
hurle, ma toux qui ne part pas, le retour à la réalité. { ci-dessous le super dictionnaire
optimiste conseillé par François et les bons conseils de Psychologie pour les créatifs }

Un gin rose fabriqué à Fougerolles, une grande table ronde au restaurant, de bons
gyozas au poulet. Thiéfaine dans la playlist du petit matin, des clémentines au lit,
revoir Fleabag en entier et découvrir la folie de la famille Flowers. La grève des trams,
la gare à pieds avec tous les cadeaux, manger, dormir. Du millepertuis et de l’huile
essentielle d’arbre à thé. { ci-dessous ma jolie veste tailleur à tous petits pois doublée
de rayures et le dernier Vargas prêté en septembre par Milou }

J’ai pris l’habitude de faire un petit tour le long du Doubs en allant chercher trois
gros solognots à la boulangerie. L’eau est marron, les hérons gris. Marcher fait
du bien et réchauffe avant une longue journée assise. Je mets mes écouteurs pour
ne pas entendre la musique de Noël diffusée dans la rue. J’ai reçu ce matin une
lettre de Marion avec une jolie petite tête de chat. { ci-dessous le joli agenda 2018
bleu ciel de chez Kikki.K, tout est possible ! Et ma collection d’albums de Godspeed
You! Black Emperor
, mes chouchous canadiens de chez Constellation }

Samedi après-midi, j’ai fait un aller-retour en pyjama jusqu’au bureau pour chercher ma
collection d’animaux marins en plastique. Chez moi, je pose mes chaussures et mon écharpe
sur le radiateur pour que tout soit chaud quand je sors. Je me demande d’où vient toute
cette poussière, au sol, sur les cheminées, partout. Plusieurs petits Monts d’Or pour apporter
à Saint-Etienne vendredi. { ci-dessous un souvenir d’une ballade Chemin des Echenoz
Saint-Paul cet été, là où il y avait quelque noisetiers sauvages. Et mes très vieux livres }

Rater le concert de nÄo, se rattraper en mangeant des crêpes à midi avec Pierre-André.
Ce matin l’air sentait l’hiver et les enfants sur le chemin de l’école étaient en bottes. Je
prends un peu de retard, je manque de temps, je cours chez l’imprimeur. Je vais chercher
mes légumes et mon pâtisson à vélo. J’ai besoin de calme. { ci-dessous la super histoire
du tout petit chasseur qui voulait être ami avec les oiseaux colorés, les cadeaux de June
reçus par colis cet été et des meringues au citron un peu molles }