Des galettes bretonnes avec beaucoup de fromage, du cidre glacé, une chaude soirée.
Rêver que je perds toujours ma clé, rêver que l’on part sans moi. Prendre un peu de temps
avant l’orage, dans la cour en bas, pour travailler la terre. Fabriquer patiemment de petites
maisons bien cubiques au couteau. J’ai revu le Lycée Ledoux et son étrange architecture,
j’étais allée aux portes ouvertes quand Marie y faisait son BTS il y a longtemps. { ci-dessous
mes toiles carrées ressorties pour peindre et des formes et faire des collages papier }

Publicités

Deux piques-niques avec Marta, pédaler un peu sous le soleil, s’asseoir dans l’herbe,
contempler simplement, discuter aussi. Du thé bien chaud qui ressemble à du rosé.
Voir passer Damien, discuter conditions de travail avec le jeune conseiller Free plutôt
passionné. Passer un bon dimanche en aidant Nils et ses cartons de livres, et retrouver
Bérangère plus tard en discutant longtemps. { ci-dessous les photos de la créatrice
de mode islandaise
Helga Lilja. La jolie marque Helicopter propose des vêtements
confortables et simples inspirés du quotidien et de la nature }

Je recommence à noter mes rêves dans le petit carnet noir. Il y est question de rentrée
des classes et de chambres d’internat. Au bureau, une grosse libellule est venue se cogner
dans la fenêtre en face de moi. Je cherche pendant longtemps la forme d’un email à envoyer
bientôt. Je pédale pour aller voir Crash test Aglaé qui est drôle et triste à la fois, avec des
images et des plans très beaux comme je les aime. { ci-dessous les pulls d’intérieur pour
l’hiver dans la chambre blanche et les petits sablés gonflés au beurre salé }

Finalement, les Alpes annulées aussi. Je serai restée là tout l’été. Septembre arrive
déjà, à Dole j’ai aussi préparé mes prochains quelques jours à Porto. J’ai hâte de
décoller à nouveau, la ville semble magnifique et pas très grande, je vais être bien,
là-bas. Aujourd’hui Benoît et Marta sont de retour au bureau, le travail reprend un peu
partout. C’est bientôt la rentrée des classes, je retrouve aussi les articles sur mes sites
préférés suivis en RSS. { ci-dessous les photos de Mika Suutari : les magnifiques
paysages finlandais de nuit en poses longues, une belle lumière claire et surnaturelle }

Dole et la nouvelle maison à la fois habitée et en cours de fabrication. L’odeur du
ciment frais, les nuits chaudes avec les enfants. Du nougat, des mirabelles, le Doubs
pas si froid qui coule sur les cailloux, des chants comtois dans une cabane de la forêt
de Chaux. Un gros chat gris et blanc qui fait des crottes au fond du jardin, les cahiers
de vacances et un décalco étoile sur mon bras. { ci-dessous le gros heurtoir en lion
de la rue du Général Lecourbe et le viaduc ferroviaire entre Bregille et Rivotte }

Deux départs annulés, pas de Vienne ou de Corrèze, peut-être quand même les Alpes
à la fin de la semaine. Besançon en août, pas si vide. Les touristes,
les soirs orageux.
Le vent agréable et le ciel très noir, puis les grosses gouttes. Je n’ai pas quitté mon
petit short en jean, de petites araignées qui s’installent chez moi. { ci-dessous le travail
de l’artiste
Bunnie Reiss, originaire de Los Angeles : des photos colorées de son travail
textile, costumes cosmiques et des peintures murales poétiques et tribales }

Ces derniers jours se suivent et se ressemblent beaucoup. Les mouches lentes et
collantes, les camions des ouvriers qui m’empêchent de sortir de la cour avec mon
vélo. Des lasagnes aux carottes, un crumble aux courgettes. C’est terrible mais j’ai
l’impression de sentir déjà la nuit qui tombe plus tôt. C’est la fin de mon contrat, je
profite de la pluie et du gris pour boucler le travail, ensuite, je serai libre ! Pour fêter
ça je me prépare des cartes de visite roses & dorées. L’organisation de l’été est floue
mais je pars pour la Vienne quelques jours avec plein d’amis et je m’octroie une pause
ici, retour mi-août. { ci-dessous baskets fleuries Boden et madeleines maison }