Du magnésium de la mer morte, un cake avec les dernières tomates cerises. Une
découverte sur le mal de dents, l’expérience de la sophrologie puis de l’hypnose
thérapeutique. J’oublie de plus en plus souvent des noms propres et je retrouve avec
joie les personnages burlesques filmés par Bruno Dumont sur Arte. Les nuits froides
et octobre qui arrive bien vite. { ci-dessous les aubergines rôties avant mon départ
puis pelées pour être congelées, elles sentaient délicieusement bon }

Publicités

Passer chez Damien lui apporter une affichette de chat perdu rapportée de Varsovie.
Boire des verres en discutant, rentrer pas trop tard en oubliant mon parapluie. Le gentil
guichetier de la gare de Dole, avec ses cheveux longs. Un robot qui lave les vitres, à la
verticale. Aller chasser des Pokémon en famille dans la nuit, ne pas perdre les yeux des
cochons qui rient, avoir trop de choix dans les desserts { ci-dessous les photos de
l’américain Tyler Haughey, un reportage dans les stations balnéaires du New-Jersey
construites dans les années 50, inondées de touristes l’été et délaissées hors-saison }

Un vrai chat noir qui s’appelle Jean-Paul, un faux teckel imaginaire qui s’appelle Ernest
et me suis partout, un rêve de hamster qui peut sortir de sa cage trop facilement. Un adolescent
perché sur un mur, le goût du pain un peu acide que ma grand-mère achetait. Bruler des
croques-monsieur, acheter plein de noix fraîches. { ci-dessous ma nouvelle plante et une
jolie petite bouteille de bière de chez Brewski, brasserie suédoise aux étiquettes dessinées }

Un passage à Lyon à l’atterrissage, du mauvais vin rouge et une cantine japonaise.
Retrouver un frigo vide et le bureau, rater un mariage automnal à cause du travail, visiter
quand même une ancienne usine horlogère conçue par Auguste Perret et voir encore
une cellule de prison avec des inscriptions, où les résistants du coin attendaient leur tour.
Croiser Damien aux toilettes, attraper un peu froid. { ci-dessous les jolies illustrations de
Natalia Colombo, née en Argentine. Elle publie de nombreux livres pour enfants colorés
et coloriés et participe à des expositions un peu partout dans le monde }

Déjà de retour ! Varsovie m’a beaucoup plu, immense capitale à l’architecture variée,
mélange d’histoire et de modernité. Beaucoup de parcs, des raviolis au chou et
champignons appelés Pierogi, un musée collectant les immenses enseignes en néon
des années 60-70 de la ville, des gros pigeons et des corneilles gris perle et noir. De longs
saucissons aux épices très fins, l’histoire des juifs polonais, une ancienne prison et le siège
de la Gestapo. Un vaste cimetière dans la forêt, les rayons du soleil à travers les branches
et les bougeoirs en verre allumés. Le fromage fumé, les foulards aux motifs traditionnels,
les costumes et instruments de musique folkloriques, les couleurs de la vieille ville, les cours
intérieures délabrées de l’autre côté de la Vistule. Des châteaux kitchs, des oeufs de Pâques
colorés et beaucoup beaucoup de bâtiments social-réalistes magnifiques, un musée de l’affiche.

Pas vraiment de pause dans l’été.. une semaine à Paris très très studieuse puis encore
du travail, pas mal de séances de cinéma et puis quelques aller-retours dans la rivière.
Pas le temps de m’ennuyer, même pas vraiment ennuyée par les photos des vacances
des autres. Septembre est arrivé très vite, même en restant ici. Mais maintenant c’est
mon tour ! Je pars quand les autres rentrent, ma valise est prête, décollage pour Varsovie
dans deux jours, je reviens ici le lundi 17 septembre, avec des souvenirs de Pologne !

Rôtir des aubergines, préparer ma valise. Retrouver la texture de la crème au Calendula
de quand j’étais petite et aussi la même odeur. Manger une tartine aux morilles gratinées,
retraverser le vieux cimetière, croiser de la vigne vierge aux couleurs folles, regarder les
vieux objets de la brocante, commander des sushis pour le dimanche soir et chercher
un film avec des super-héros. { ci-dessous les vernis vegan Green de la marque
Manucurist et l’étiquette faite maison pour le vin de noix apporté par Marie cet été }